polémiques.info

Tu sais pas.

Mot-clé - polémique

Fil des billets

Les économistes de garde sont parmi nous !

Le 7 novembre 2011, durant l'émission « Le téléphone sonne » consacrée au G20 (animée par Alain Bedouet sur France Inter, minute 4'43), un auditeur nommé « Jean-Pierre » a essayé d'interpeller vivement l'un des « experts » invités, Jean-Hervé Lorenzi, président du Cercle des économistes (sorte de think-tank chargé de donner la bonne parole économique au bon peuple), à propos de ses liens avec divers établissements bancaires, dont la prestigieuse banque Rothshild. Pas facile !

Lire la suite...

Marine Le Pen défend le droit de (casser la) grève

Gracieusement invitée sur le plateau de « C politique » (France 5, 19/12), Marine Le Pen a déclaré dans la même phrase être sociale, favorable à la cause des travailleurs et... contre l'exercice libre du droit de grève.

Lire la suite...

Arnaud Montebourg, ses idées, ses rêves, sa méthode

Paris, rue du Temple, une journée ensoleillée d'automne. À l'heure du déjeuner, les couverts crépitent. Un homme sort lentement d'une brasserie dans un impeccable imperméable blanc-cassé. Son téléphone portable en main, avec son kit main-libre rivé à l'oreille, Arnaud Montebourg s'exclame : « Mais les Français n'y comprendraient rien ! ». À la situation actuelle du Parti Socialiste ? Un passant qui essaye de le dépasser - par la gauche, bien sûr, à droite, c'est le mur - n'en saura pas plus. Tout le monde n'a pas la chance d'avoir un Black Berry sur écoute.

Lire la suite...

Dray a raison, l'équipe black-blanc-beur est très proche de nous

foot.PNGPour Maurice Szafran de Marianne, la sortie de Julien Dray sur l'équipe de France est une erreur «dangereuse». Le député de l'Essonne se prononçait pour la défense du symbole France 1998, victoire d'un groupe qualifié alors de « black-blanc-beur ». Pour le journaliste, curieusement, Dray aggraverait ainsi le « communautarisme ». Le philosophe Alain Finkielkraut va plus loin en expliquant (à nouveau) la débâcle des Bleus par un problème « ethnico-communautaire ». Peut-on être d'un autre avis ?

Lire la suite...

Laissons Guillon prendre la Porte

guillonn.PNGTous deux humoristes sur France Inter, Stéphane Guillon et Didier Porte vont être privés de chronique. Le directeur de radio Jean-Luc Hees - nommé par Nicolas Sarkozy - justifie ainsi leurs licenciements : « L'humour ne doit pas être confisqué par de petits tyrans ». Il a raison. Au fond, il n'y a pas à regretter ces mises à l'écart.

Lire la suite...

Devant la sélection, Bachelot a la morale sélective

« Je leur ai parlé, ils ont applaudi et pleuré.» Ah, elle est forte notre Roselyne. Grâce à la ministre de la Santé et des Sports, le monde footballistique est sauvé. Les joueurs auront retenu la leçon. Bachelot a parlé de morale lors de son discours face aux Bleus. Cette affaire d'État autour de la sélection nationale devait le mériter. Joli coup de communication dont peut se gargariser la ministre. Mais alors pourquoi s'arrêter en si bon chemin moralisateur ?

Lire la suite...

Lizarazu cumule les mandales (et les timbales)

Apprenti journaliste, VIP des sites de paris en ligne... Peut-on jouer sur tous les tableaux ?

Lizarazu a réalisé sa reconversion dans le commentaire sportif hargneux (RMC, TF1...) et le lucratif pari en ligne (FDJ, l'ex-Française des Jeux).

Hargneux parce qu'il s'agit de plaire aux radios et télévisions en captant du temps de cerveau disponible des « pauvres » supporters (dixit Bernard Tapie) qui se perdent de critiques en discours creux à propos de leur équipe fétiche ou de la sélection nationale.

Lucratif parce que l'ouverture des paris en ligne représente une manne considérable : les anciens joueurs sont utilisés comme supports publicitaires attractifs (tel Desailly).

HUILE SUR LE FEU

Interrogé par la rédaction du Mag sur TF1, ancien brillant arrière-latéral de l'équipe de France considère son ancienne maison comme « un asile de fou ». Et en appelle même à la disparition du groupe France de la compétition alors qu'elle conserve pourtant une infime chance de qualification pour les 8ème de finale. « Il me tarde qu'on en finisse avec l'équipe de France, qu'on puisse se projeter sur la vraie Coupe du monde, celle qui nous intéresse.»

Quoi qu'il puisse arriver, même si la débâcle de l'équipe – son chaos – est énorme et ridicule, il est triste de voir un ancien porteur du maillot bleu jouer sans cesse à jeter de l'huile sur le feu.

Lizarazu encourage même le prochain adversaire de la France :

« L'Afrique du Sud joue une finale sur son troisième match. Ils peuvent être le premier pays organisateur à ne pas passer le premier tour. Sur le plan de la motivation, ils seront chauds bouillants. Et en face, il y aura une équipe qui a passé son temps a chercher le traître...»

« Le traître » étant la personne indélicate qui a livré un secret de vestiaire ayant terminé d'achever l'unité et la cohésion de l'équipe de France pour faire les choux gras du titre de presse L'Equipe.

CUMUL DE MANDALES ET DE TIMBALES

Mais au fait... Commentateur apprenti-journaliste... Consultant VIP pour les sites de pari en ligne... N'est-ce pas un peu contradictoire ? La neutralité semble difficile à tenir dans ce cas de figure. D'un côté toucher d'importantes sommes liées aux paris sportifs; de l'autre donner son avis personnel à propos des matchs sur les ondes.

Anelka est critiqué de toute part. Les joueurs sont attaqués. Ils sont maladroits, certainement immatures, peu capables de s'organiser, de justifier les immenses payes qu'ils engrangent. Mais de l'autre côté, une armée d'intérêts se mélangent, se nourrissent de la bête.

Parfois même, une tentative de greffer des vues politique est faite. La position de l'inénarrable philosophe-sportif Alain Finkielkraut (article en cours sur le sujet) en est la preuve : la multiculturalisme serait impossible et dangereux pour le pays. Bonjour les généralisations et idées archaïques. Bonjour les récupérations. Bonjour les tartuffes.

- page 1 de 3

S'abonner au flux RSS