polémiques.info

Tu sais pas.

Mot-clé - mediapart

Fil des billets

Traitement du « Karachigate » : Arte TV meilleure que TF1 et France 2

La plupart des journaux télévisés ont évoqué les nouvelles révélations apportées par Mediapart.fr sur l'affaire Karachi. Mais pas toujours avec la même qualité d'analyse et parfois de manière quasi furtive... Dommage de laisser passer ainsi un sujet d'un tel poids, propre à inspirer n'importe quel journaliste. Seule Arte TV ne s'y est pas trompée. Les rédactions binationales, ça a du bon.

Lire la suite...

Bling-bling : à la tête de l'UE, Sarkozy douche le contribuable

Nicolas Sarkozy s'est largement félicité de sa présidence de l'Union Européenne (UE). Malgré une certaine agitation, le bilan est pourtant léger : le système économique qui a mené le monde à la crise n'a pas été remis en cause mis à part quelques invocations moralistes; son mentor techno-libéral Barroso est toujours en place; l'Europe reste à la traîne de la politique de Défense des États-Unis avec par ailleurs un président français va-t-en-guerre qui soutient la ligne dure Washington contre l'Iran.

Nicolas Sarkozy a tellement aimé la présidence de l'UE qu'il souhaitait y rester. Il est vrai que politiquement le perchoir était attrayant, capable de redorer le blason d'un homme en perte de vitesse sur les dossiers nationaux... Mais il y avait aussi une autre raison. La place n'était pas désagréable.

Un rapport de la Cour des comptes s'est offusqué des 171 millions d'euros dépensés par la France pour cette présidence de l'Union. Révélé par Mediapart, il montre une certaine « folie des grandeur ». 16,6 millions ont été dépensés pour le lancement du projet d'Union pour la Méditerranée au Grand Palais, à Paris. Un dîner servi aux chefs d'États a coûté plus qu'un million d'euros.

Petit détail révélateur : une douche faramineuse a été installée pour Nicolas Sarkozy au coût de 245 572 euros, équipée d'une radio, de plusieurs fonctions 'jets'. Le bling-bling s'exporte bien. Mais ici, il coûte cher au contribuable français.

Polémique info / Polémiques.info - PK

Attentat de Karachi : si le secret d'Etat n'existe plus, la cause des victimes demeure

sarkozy_karachi.jpgEn 2002, l’attentat de Karachi a causé la mort de 11 ingénieurs et techniciens français. Longtemps privilégiée, la piste terroriste islamiste est aujourd’hui abandonnée. Un rapport intitulé «Nautilus» rédigé par Claude Thévenet, un ancien membre de la Direction de Surveillance du Territoire (DST), relance le dossier : un contrat d’armement entre le Pakistan et la France aurait mal tourné à cause de la rivalité politique entre Édouard Balladur et Jacques Chirac. Ce dernier élu président en 1995 aurait refusé de continuer à financer les engagements noués par le Premier ministre dont la campagne électorale aurait bénéficié de «retro-commissions». Alors directeur de campagne du candidat défait, Nicolas Sarkozy pourrait être concerné par le dossier. Interrogé par un journaliste de l’AFP à ce sujet, celui-ci a jugé l’histoire «grotesque» et digne d’une «fable», expliquant que le secret d'État n'existait plus de nos jours. La quête de la vérité se poursuivra en justice, instruit par le juge anti-terroriste Marc Trévidic : les familles des victimes ont le droit à la transparence à propos de cette affaire d'État.

Lire la suite...

S'abonner au flux RSS