En pleine négociation avec le général McChrystal au sujet de l'envoi de nouvelles troupes en Afghanistan, le président des États-Unis vient d'obtenir le prestigieux prix Nobel de la paix. Alors que chauffe le dossier du nucléaire iranien, cette attribution en temps de guerre devient un fait politique majeur : tous les gestes de Barack Obama seront désormais jugés sous le prisme de cet honneur symbolique. L'image proprette du « candidat de l'espoir » ne camouflera plus ses actes militaires (en cours ou à venir) et une politique internationale qui se contenterait de demi-mesures.