polémiques.info

Tu sais pas.

Mot-clé - internet

Fil des billets

La vraie Nadine Morano est sur www.houlamenteuse.com

menteuse-morano.jpgMais qu’a donc fait Dominique B. pour être convoquée le 11 juin prochain à 16 heures au commissariat de Dax ? Cette mère de famille landaise de 49 ans a osé publier sur Dailymotion.com le petit commentaire cocasse « Hou la menteuse » à propos de Nadine Morano. La secrétaire d’Etat à la famille avait le 13 février dernier porté plainte contre X pour « injures publiques envers un membre du ministère ». Un officier de police a donc jugé que les enfantines paroles « Hou la menteuse » étaient une « injure » caractérisée. On savait déjà que dire « Sarkozy, je te vois » en pleine gare de Marseille St Charles était un aller simple le tribunal de police. On vérifie que l’humour ne plaît pas à tout le monde. Et la liberté d’expression ?

mentons.jpg

ACTUALISATION : 10/06/09. Les "buzz" sur la toile font parfois des miracles. Nadine Morano a fait le nécessaire pour annuler la procédure en cours envers Dominique B. Sa convocation est annulée. L'avocat de Morano, Maître Lataste déclare : « J’ai fait des captures d’écrans avec les insultes, je les ai transmises au parquet. Je ne suis pas responsable de l’enquête et de la démarche des policiers. Peut-être que l’internaute qui a écrit "Hou la menteuse" était plus facile à identifier que les autres... C’est regrettable et si un policier fait du zèle je n’y peux rien. » Plus facile à identifier ? On a justement appris dans cette affaire qu'un site internet privé a été sommé de livrer à l'Etat des données personnelles (adresses IP) pour identifier une internaute. A lecture des différents projets de lois dédiés à la surveillance de la Toile (du type LOPSSI), on constate que ce genre de démarche est souvent lié à la lutte contre le terrorisme. Il ne faudrait pas que cela se transforme en lutte contre la liberté d'expression.>

Lire la suite...

Autoriser internet pendant les examens : la transformation des élèves en terminaux

Le Danemark est en train d'étudier la possibilité de laisser un accès internet aux élèves, y compris durant les épreuves du bac. Le journaliste Emmanuel Davidenkoff (France Info) a relayé cette information en signant une chronique sur le sujet. Est-ce vraiment une bonne idée ? Comment former des esprits libres en les raccordant uniformément à des terminaux ? Voilà qui paraît être impossible.

Lire la suite...

S'abonner au flux RSS