polémiques.info

Tu sais pas.

Mot-clé - europe

Fil des billets

Bling-bling : à la tête de l'UE, Sarkozy douche le contribuable

Nicolas Sarkozy s'est largement félicité de sa présidence de l'Union Européenne (UE). Malgré une certaine agitation, le bilan est pourtant léger : le système économique qui a mené le monde à la crise n'a pas été remis en cause mis à part quelques invocations moralistes; son mentor techno-libéral Barroso est toujours en place; l'Europe reste à la traîne de la politique de Défense des États-Unis avec par ailleurs un président français va-t-en-guerre qui soutient la ligne dure Washington contre l'Iran.

Nicolas Sarkozy a tellement aimé la présidence de l'UE qu'il souhaitait y rester. Il est vrai que politiquement le perchoir était attrayant, capable de redorer le blason d'un homme en perte de vitesse sur les dossiers nationaux... Mais il y avait aussi une autre raison. La place n'était pas désagréable.

Un rapport de la Cour des comptes s'est offusqué des 171 millions d'euros dépensés par la France pour cette présidence de l'Union. Révélé par Mediapart, il montre une certaine « folie des grandeur ». 16,6 millions ont été dépensés pour le lancement du projet d'Union pour la Méditerranée au Grand Palais, à Paris. Un dîner servi aux chefs d'États a coûté plus qu'un million d'euros.

Petit détail révélateur : une douche faramineuse a été installée pour Nicolas Sarkozy au coût de 245 572 euros, équipée d'une radio, de plusieurs fonctions 'jets'. Le bling-bling s'exporte bien. Mais ici, il coûte cher au contribuable français.

Polémique info / Polémiques.info - PK

Pour Le Pen et Bayrou, le film « Home » a influencé les élections européennes. Et France-Turquie alors ?

home.jpgInvité à réagir aux résultats des européennes sur France 2, Jean-Marie Le Pen a dénoncé la diffusion du film « Home » sur la même chaîne, quelques jours avant le scrutin. La polémique avait déjà été lancée au sujet de l’œuvre écolo-bobo multi-sponsorisée de Yann Arthus-Bertrand : selon le président du FN, le film aurait « avantagé Europe Écologie ». Même position pour François Bayrou et Corinne Lepage (Modem) qui ont évoqué « une possible arrière-pensée » dans la programmation. A l’UMP, Lionnel Luca, député des Alpes-Martimes a écrit au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) pour se plaindre du documentaire qui ne pouvait que « favoriser de manière subliminale certaines listes (...) dont les thèmes sont (...) leur fond de commerce ». En gardant la même logique, quid du match de foot France-Turquie alors ?!

Lire la suite...

Le Parti Socialiste a-t-il encore un (désir d’) avenir ?

2009-06-08_042456.jpgAux élections européennes de 2004, le Parti Socialiste avait réuni 29% des suffrages. Certes, il bénéficiait d’un réflexe de survie, suite au cataclysme du 21 avril 2002. Aujourd’hui, le PS ne représente plus que 16 % du jeu politique et devient minoritaire à gauche. A égalité avec la formation Europe Écologie de Daniel Cohn-Bendit, qui rafle la mise de belle manière. Sur les plateaux de télévision, les figures (blêmes) du PS ont égrainé des clichés pour expliquer cette nouvelle désillusion. Depuis plusieurs scrutins, ce sont toujours les mêmes : il faut « assumer » la défaite, être « responsable » devant les Français, puis « travailler à la rénovation du parti » avant de « rédiger un programme », « trouver de nouvelles idées » et enfin « rassembler ». Mais que fait ce parti depuis qu’il a quitté le pouvoir il y a 7 ans ? Il aime jouer aux échecs. La reine est-elle mat ? Non, la première secrétaire Martine Aubry préfère mutualiser les pertes. Et pour les profits individuels, tout le monde attend 2012.

Lire la suite...

S'abonner au flux RSS