Dès lundi, un premier cas de syndrome Guillain-Barré après vaccination contre la grippe A était connu des autorités sanitaires. L’information est sortie le 12 novembre, au soir du lancement de la campagne de promotion du vaccin. Pour la grande majorité des médias traditionnels, la prudence s'imposait, rien n'était démontré. Dommage que tant de prudence n'ait pas été appliquée aux quelques décès annoncés et immédiatement attribués au virus H1N1 !