polémiques.info

Tu sais pas.

Mot-clé - boutin

Fil des billets

La presse étrangère juge nos affaires

La France a, paraît-il, toujours eu tendance à donner des leçons. Au moins, dans le foot, on est sûr qu'elle n'en donnera plus avant deux générations. Mais dans le domaine politique, ce n'est pas mieux.

Un intelligent article du Nouvel Observateur, signé Baptiste Legrand traite du regard de la presse étrangère sur les différents scandales et autres affaires qui concernent notre personnel représentatif.

Extrait :

Nos ministres ont beaucoup de chance d'être Français. Car nombre d'entre eux seraient aujourd'hui au chômage, pour cause de scandale, s'ils avaient exercé des responsabilités dans les pays anglo-saxons et en Allemagne. Nouvelobs.com a interrogé des correspondants de ces pays de tradition protestante, où le rapport à la morale est réputé plus rigoureux. Et leur verdict est sans appel : chez eux, Christian Blanc, Fadela Amara, Christian Estrosi ou autres Frédéric Mitterrand auraient plié bagage.

Boutin n'est pas oubliée. Nicolas Sarkozy non plus avec un traitement de l'affaire Karachi. Charles Bremner, correspondant du Times déclare notamment que si cette affaire dans laquelle le nom de l'actuel président est évoqué avait eu lieu « au Royaume-Uni ou aux États-Unis, Nicolas Sarkozy serait mort ! ».

Devant la sélection, Bachelot a la morale sélective

« Je leur ai parlé, ils ont applaudi et pleuré.» Ah, elle est forte notre Roselyne. Grâce à la ministre de la Santé et des Sports, le monde footballistique est sauvé. Les joueurs auront retenu la leçon. Bachelot a parlé de morale lors de son discours face aux Bleus. Cette affaire d'État autour de la sélection nationale devait le mériter. Joli coup de communication dont peut se gargariser la ministre. Mais alors pourquoi s'arrêter en si bon chemin moralisateur ?

Lire la suite...

Il faut évaluer le travail de Christine Boutin avant de la condamner

Christine Boutin se retrouve sous le feu des critiques pour avoir accepté une mission sur « les conséquences sociale de la mondialisation » payée 9500 euros par mois. L'ancienne ministre se défend en déclarant qu'elle mérite son salaire. Pourquoi ne pas le vérifier par évaluation ? Voilà qui permettrait de considérer la nécessité de l'octroi d'un tel budget en temps de crise. Un choix décidé par Nicolas Sarkozy.

Lire la suite...

S'abonner au flux RSS