note2be.jpgLe site internet Note2be a été fermé par décision de justice. En ligne depuis le 30 janvier, il proposait aux élèves de noter leur professeur en les identifiant, établissement par établissement. Le Tribunal de Grande Instance de Paris a estimé que cet exercice pouvait porter atteinte aux activités d’enseignement, risquant de troubler l’ordre public. Selon la juridiction, la mise à disposition d’un forum de discussion sans modération préalable à la publication ne pouvait pas empêcher l’apparition de dérives polémiques. Stéphane Cola et Anne-François de Lastic, cofondateurs de Note2be, ont décidé de faire appel. Ils estiment que cette décision est inquiétante au regard du principe de la liberté d’expression sur Internet en France, en particulier pour les élèves et étudiants français.