polémiques.info

We're not journalists. We just have internet access.

Tu sais pas.

Bixente Lizarazu est-il journaliste ou lobbyiste ?

Commentateur sur RTL, Bixente Lizarazu a joué le trouble-fête au moment de la qualification de l’équipe de France de football au Mondial 2010. L’ancien arrière gauche devenu journaliste a vertement critiqué la prestation des Bleus, visant celle de leur entraîneur. Il est vrai que Domenech ne fait pas partie du « Club 98 ». Certains anciens joueurs champions du monde rêvaient de le voir chuter depuis le début des éliminatoires. Malgré une longue campagne de dénigrement dans la presse, toujours pas de postes à pourvoir pour eux : Raymond a tenu bon. Comme Jacquet en son temps.

Raymond Domenech est le premier sélectionneur à qualifier l’équipe de France trois fois de suite à une compétition majeure. L’homme a choisi pour reconstruire un groupe des joueurs jeunes. Sans les gloires du passé, il a écarté certains chouchous du public comme Mexès (aujourd’hui remplaçant dans son club). Il a assumé des choix comme le retour d’Anelka aux premières places de la sélection (aujourd'hui impressionnant). Le tout avant d’affronter un match-barrage avec de nombreux blessés tels que Ribéry, Nasri, Toulalan ou Abidal.

« ATTENTION ! »

Sportivement, les faits sont têtus. Les Bleus iront à la prochaine Coupe du Monde. Tout n'a pas été parfait. La manière a été souvent absente. Mais n’importe quel pays signerait de suite pour un tel résultat en éliminatoire. Mais nous sommes en France. Un pays qui laisse un commentateur sur une chaîne télévisée user plus de 40 fois le mot « attention ! », glorifier sans cesse le jeu de l’adversaire et apporter des remarques techniques du genre « il fallait frapper de haut en bas et pas de bas en haut ». C’est si facile... N’importe qui devrait pouvoir gagner une Coupe d’Europe avec de tels conseils. A près de 5 000 euros le match commenté, bien heureusement.

Quelques observateurs auto-promus « experts » ont pris l'habitude de se plaindre, de ne pas aimer les victoires des Bleus. Jouer les Cassandre est devenu leur spécialité. Il paraît que cela fait vendre. Sauf que lorsque le malheur n’arrive pas, il devient grossier de s’entêter.

C’est pourtant ce qu’a fait Bixente Lizarazu, consultant pour RTL. Pour lui, ce match a été une catastrophe, tout était mauvais. La qualification devenait secondaire, le comble du ridicule. En plus, le but de la victoire a été obtenu sur une main. Une « honte » selon lui. Comme si le football était une importante histoire de morale... Comme s'il y avait quelque honte à retirer d'un jeu de ballon au pied... Ou d'une manière plus prosaïque, comme s’il fallait compter le nombre de penalties refusés à l’équipe de France lors de ses dernières prestations, y compris celle de mercredi soir.

LE CLUB 98

Cette véhémence, ce manque de classe, peut s’expliquer. Lizarazu fait partie du « Club 98 » qui rassemble quelques anciens joueurs victorieux de la Coupe du monde 98. Certains d’entre eux ont milité depuis des mois pour le départ de Domenech. Avec en ligne de mire... son poste. Sous les pressions de ce lobby naissant, Boghossian (plus malin que les autres car pondéré dans ses déclarations) a déjà été intégré au staff de l'Équipe de France (à voir cette vidéo humoristique des Action Discrète de Canal + qui montre l'amour que porte quelques anciens de 98 à Domenech, à partir de la minute 4.15)

Le sélectionneur grisonnant n’a eu son salut que grâce au président de la Fédération Française de Football (FFF), Jean-Pierre Escalettes, qui n’a jamais voulu « donner les clefs » à des personnes encore peu formées et sous-qualifiées au métier d'entraîneur... mais spécialisées en vilains tacles médiatiques.

Reçu sur le plateau de RTL hier soir, Domenech a été étonné de voir Lizarazu ne traiter que de ce qui n’allait pas, en oubliant sciemment qu’une qualification se joue sur deux ans. Il a préféré partir. Par la suite, le commentateur aigri a continué sa ritournelle, en allant jusqu’à insulter son chef de service des Sports de « mauvaise foi », lui qui ne partageait pas son avis. Faut toujours se méfier des stagiaires, ils se croient tout permis.

MORALE

Thierry Henry, l'auteur d'une main qui a entraîné le but qui a qualifié les Français, a été accusé de tricherie et d'immoralité. Lizarazu s'est inquiété pour lui : « mais comment va-t-il faire pour vivre avec ça ? » Voilà qui fera rire longtemps le Barcelonais et tous les joueurs de foot qui pratiquent leur sport ailleurs que dans leur salon. Sur Facebook, des milliers d'Irlandais se sont insurgés de leur élimination. Des auditeurs Français appelaient les radios pour se flageller de ce coup du sort. Si telle mobilisation pouvait naître pour dénoncer les dérives du système économique mondial, la crise serait solutionnée.

Emmanuel Petit, autre membre du « Club 98 » a tenu la même ligne critique. Victoire en poche, il souhaite que les Français fassent tout de même « profil bas ». « Félicitations aux Irlandais, ils ont été énormes. », lance-t-il. Tellement « énormes » qu’ils ont perdu à l’aller chez eux avant de se faire éliminer à Paris. « Pour aller loin, les Bleus doivent être des machines infaillibles. » Remplaçons les humains par des robots sans bras, ça sera plus simple.

Si tel événement était arrivé chez les Italiens, tout le monde serait sur les balcons en train de boire du champagne. Mais nous sommes en France. Critiquer un seul homme pendant des mois est plus ludique : L’Equipe.fr a réalisé une suite d’articles d’une rare perversité, en cherchant le dénigrement, le reproche gratuit. Cela fait vendre. Comme en 98, avant qu'Aimé Jacquet ne remporte la Coupe du Monde. Un journaliste du quotidien (édition papier) a même osé écrire que la comparaison de Domenech de l’Irlande à une Angleterre « bis » (un compliment) était une provocation qui rappelait... le Bloody Sunday. Fallait oser.

Commentaires

1. Le jeudi, novembre 19 2009, 13:37 par Don Andrès

Errare Dayxum est:
Lizarazu était arrrière gauche,
Mexès est titulaire à la Roma,
Larqué a dit que le ballon devait être frappé non pas de bas en haut mais de l'arrière vers l'avant.
Salut!

2. Le jeudi, novembre 19 2009, 16:49 par JD

Errare Don Andrès quoque est :

-Mexès a passé de longs moments sur le banc à la Roma : http://www.sofoot.com/mexes-vers-la...

-Pour Larqué, pas besoin de changer : il dit parfois le contraire.

-En revanche, "ailier" a été corrigé pour célébrer l'ancien rageur de la défense du Bayern Munich, devenu rageur à la radio.

3. Le jeudi, novembre 19 2009, 18:24 par Xavi Hernandez

Non Larqué dit tjs ça pour les reprises de volées.
Tu as le droit de dire que Gallas ou Abidal c mieux que Mexès, mais tu peux pas dire que c'est pas un trés bon joueur, et il s'est retrouvé qu'une fois sur le banc cette année.(http://www.lequipe.fr/Football/Foot...) Et c surtout pcq ça va pas avec son coach. D'ailleurs le Milan AC est intéressé.
So foot je lis souvent, mais ils disent bcp de conneries, dont un bel article avant la finale de la dernière LDC : "pourquoi le Barça va se faire étriller par Man Utd!"...no comment!

4. Le jeudi, mars 4 2010, 01:36 par loan

Très bon

5. Le lundi, juillet 11 2011, 22:43 par mortgage loans

All people deserve good life time and business loans or just collateral loan will make it much better. Because freedom depends on money state.

S'abonner au flux RSS