polémiques.info

We're not journalists. We just have internet access.

Tu sais pas.

Sarkozy : bis repetita non placent

Après le discours « copié-collé » de Nicolas Sarkozy devant les agriculteurs à Poligny, une question venait immédiatement à l'esprit : et si ce n'était pas la première fois ? Ce genre de copiage dédaigneux n'aurait-il pas été déjà utilisé par ailleurs ? Pour le savoir, un travail de comparaison s'imposait.

C'est le blog Bien Bien Bien qui s'est mis à la tâche. Lacommune.info a aussi cherché. Et qui cherche trouve. Pour BBB.net, Vincent Glad fait la revue d'autres auto-plagiats de la fainéantise (au mieux), voire du plus vif mépris politique de la collectivité (au pire). Commerçants, jeunes, Français à l'étranger... Eux-aussi ont eu droit à la même soupe froide alors qu'ils attendaient de vraies réponses à leurs difficultés.

On pourrait se dire qu'il n'y a pas de quoi s'étonner qu'un homme politique répète méthodiquement sa « pensée », avec les mêmes concepts, les mêmes formules. Mais ici, le problème tient dans la répétition totale des mots, à la virgule près, prononcés avec la même intonation, alors que le monde change, que la crise oblige à s'adapter, que les problèmes évoluent en quelques mois. Si le politique se limite à tel exercice, il n'est qu'un acteur répétant son texte.

Nicolas Sarkozy ne devrait plus s'estimer en campagne électorale, en meeting perpétuel. Or, son choix de devenir leader de la majorité (à la place du Premier ministre) pèse sur sa réactivité face à la crise. Enfermé dans sa logique électoraliste, figé dans son dogme idéologique, le président continue à produire une communication à base de grosses ficelles qui lui empêche tout pragmatisme, toute nouvelle réflexion.

Où est l'innovation politique dans tel comportement ? Le conservatisme n'a jamais été aussi fort, aussi immobile. Pourtant, en temps de crise, ce qui est dit deux fois sans résultat ne peut plus plaire aux Français.

ER - polémique info / polémiques.info

S'abonner au flux RSS