polémiques.info

We're not journalists. We just have internet access.

Tu sais pas.

Népotisme à l'EPAD : Jean Sarkozy se contentera d'être administrateur

jean_sarkozy_sans_papa.jpgJean Sarkozy a renoncé à la présidence de l'EPAD au 20 heures de France 2 (22/10). Il se contentera du poste d'administrateur de l'établissement public chargé de l'aménagement de la Défense. Un poste il est vrai plus en correspondance avec son mandat d'élu dans les Hauts-de-Seine. Mais qui ne change pas grand chose au problème : l'étudiant sans Licence attendra paisiblement une prochaine opportunité tout en continuant sa carrière politique basée sur son nom. Bref, le népotisme en France a encore de beaux jours devant lui. Pas étonnant pour une société qui ressemble de plus en plus à celle de l'Ancien Régime.

Jean Sarkozy est conseiller général dans les Hauts-de-Seine. Il a été élu sur son nom dans le canton de Neuilly-sur-Seine sud, ultra acquis à la droite. Et sera finalement administrateur de l'EPAD, le très riche quartier d'affaires parisien, à 23 ans, sans véritables qualifications sinon son patronyme. Sa candidature à la présidence n'aura pas lieu. Il y a renoncé sur le plateau du 20 heures de France 2 (22/10). Victime selon lui d'un « campagne de désinformation et de manipulation ». Vu l'accueil à l'étranger qu'a eu cette affaire, avec une presse qui s'est moquée de la France comme jamais, la manipulation doit être très grande. Un vrai complot international.

NÉPOTISME EN ANCIEN RÉGIME

L'étudiant sans Licence a déclaré « aimer les gens » et les « avoir écouté » pour prendre sa décision. Seul ? Qui peut y croire ? L'enfant aurait consulté « pas le président, mais (son) père ». Il a surtout consulté les conseillers en communication paternels. Ils ont tranché. Les Français n'aiment pas le népotisme, les fils à papa, les arrivistes. L'électorat de droite y compris. Les sondages le montraient (CSA-Le Parisien, 64% des Français et 51% des sympathisants de droite critiquent la candidature de Jean Sarkozy). Mais faute avouée... totalement démontrée.

Prince Jean Sarkozy attendra. Il entre quand-même dans les murs de l'EPAD. Formation privilégiée. Accès déséquilibré lorsqu'on sait tout le mal des jeunes de son âge à trouver un travail, ne serait-ce qu'un stage. Rien ne l'empêchera de briguer la présidence un peu plus tard. Certes, on ne peut contester le fait qu'un élu du 92 se fasse un devoir de participer à la vie de l'établissement directeur du quartier d'affaires local. On peut en revanche continuer à s'interroger sur des élus qui ne le sont que grâce à leur nom, dans des zones géographiques à la mixité sociale inexistante qui deviennent des berceaux de reproduction des élites. Des élites en France qui pensent de la même façon, jusqu'à croire que pour elles, il est normal que leurs places soient réservées. Économiquement, avec la décision de l'allégement des frais de succession (qui profite surtout aux très riches personnes), nous sommes revenus à une situation d'Ancien Régime. Corolaire : dans telle société, il devient normal que les mérites comptent moins que la naissance. L'opinion publique a obligé à revoir les plans de carrière de la famille Sarkozy. Peut-elle faire plus ?

Polémique info / Polémiques.info

S'abonner au flux RSS