polémiques.info

We're not journalists. We just have internet access.

Tu sais pas.

Racisme : Hortefeux dérape. Et Jean-François Copé ?

cope.jpgL'image peut-elle tuer ? Politiquement, c'est sûr. Les téléphones portables font des ravages grâce à leur mode vidéo intégré. On se souvient de l'insulte livrée par Patrick Devedjian à propos d'Anne-Marie Comparini. Le coup ne fut pas mortel. Nouvelle victime très coupable : Brice Hortefeux. Au détour d'une conversation lors de l'Université d'été de l'UMP, le ministre de l'Intérieur a dérapé en prononçant deux phrases à caractère raciste.

Il faut dire que son entourage ne l'a pas aidé à cacher cette vision limitée et révoltante à propos d'un homme qui ne partage pas sa couleur de peau : tout le monde semblait franchement s'amuser sur le sujet... D'ailleurs, M. Jean-François Copé était aux premières loges. On le voit sourire, profiter lui-aussi de l'ambiance.

cope.jpg

C'est vrai, entre ces militants de l'UMP (ne généralisons pas), on sait plaisanter. A propos d'un jeune, une femme de couleur (blanche) lance : « Celui-là, il mange du cochon et boit de la bière ! ». Et sa copine ne porte même pas la burqa... ça commence fort.

Réceptif, Brice Hortefeux rajoute : « Il ne correspond pas du tout au prototype. Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes. »

Voilà résumé le prototype du problème du ministre de l'Intérieur : un racisme à peine masqué sous les traits d'une beauferie (étroitesse d'esprit) qui hélas en nos temps troublés semble avoir échoué au plus haut sommet de l'État.

STATUT DE L'IMAGE

Lorsqu'un président de la République a assuré sa victoire en siphonnant la moitié des voix du Front National, faut-il s'en étonner ?

Lorsqu'un homme a accepté la tâche de ministre de l'Immigration, de l'Intégration et de l'Identité nationale... Faut-il s'en étonner ?

Est-ce là - de droite ou de gauche - le type de personnel politique que nous voulons voir pour incarner la France et réussir l'avenir ?

Après avoir mis à la retraite forcée le préfet Paul Girot de Langlade pour moins que ça, Brice Hortefeux produit sa propre polémique très sale. Il n'en est pas à la première. Rappel d'une anecdote révélée par le Canard Enchaîné :

« Cet été, sur une aire d'autoroute, je rencontre cinq personnes noires. Comme elles ont l'air de me reconnaître, je vais vers elles pour les saluer et je leur demande : Vous êtes d'où ? - De Caen - Oui d'accord, mais vous êtes d'où ? - Ben... de Caen. Heureusement, j'ai compris à temps et je n'ai pas insisté. C'est là que j'ai compris toute la profondeur de ma mission. »

Ces propos auraient été ceux de M. Hortefeux (devant « les membres d'un réseau de promotion de la diversité dont faisait partie Rama Yade). Cette fois, l'image est présente. Manifestement, elle intéresse les foules. N'oublions pas que son sens doit être expliqué pour que sa violence ne soit pas incorporée par le public, en bruit de fond... Ce qui ne manquerait pas de provoquer un immense dégât, une sorte d'embrasement : mettre en confiance ceux qui sont capables d'avoir ce genre de propos honteux.

Commentaires

1. Le samedi, septembre 12 2009, 16:00 par Robin

C'est vrai qu'on parle pas de Copé... Pourtant il se marre bien lui aussi !

2. Le lundi, septembre 14 2009, 03:26 par HONTEUX

vu sur mediapart :

Franchement, en ce moment, j'aimerais que chacun se concentre sur son travail et ne perde pas de temps dans des polémiques / Nicolas Sarkozy, président de la République

On ne peut plus faire des plaisanteries spontanées, dans un monde où tout le monde, tout le temps, est filmé / Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée

J'ai parlé avec Brice Hortefeux il y a quelques instants, il est victime d'une campagne de dénigrement qui est assez scandaleuse / François Fillon, premier ministre

Il a de l'humour (…) Peut-être que Benoît Hamon ferait mieux de s'occuper des fraudes au PS / Fadela Amara, secrétaire d'Etat


Une polémique très calculée par la gauche (…) J'ai travaillé avec Brice Hortefeux, c'est un vrai républicain / Valérie Pécresse, ministre

Cette polémique est honteuse et prouve que la gauche est prête à tout pour nous nuire / Xavier Bertrand, secrétaire général de l'UMP

Je suis révoltée par un procès médiatique absolument misérable / Roselyne Bachelot, ministre

Pour l'instant nous n'avons pas appris collectivement à nous servir de la meilleure façon des nouvelles technologies de communication. Internet ne peut être la seule zone de non droit, de non-morale de la société, la seule zone où aucune des valeurs habituelles qui permettent de vivre ensemble ne soient acceptées. Je ne crois pas à la société de la délation généralisée, de la surveillance généralisée / Henri Guaino, conseiller du président de la République

Il a été fait à Brice Hortefeux un procès d'intention absolument sordide et profondément injuste / Jean-François Copé, député UMP

C'est un homme honnête (...) Il n'a pas cédé à des instincts racistes / Jack Lang, député PS


Arrêtons, notre Brice de Nice n'est pas raciste : seulement Brice Lagafe / Jean-Christophe Cambadélis, député PS

Désolant, affligeant, minable! Il y a beaucoup à dire sur cette "affaire Hortefeux" tellement révélatrice des dérèglements politico-médiatiques du moment. Personne, à coup sûr, n'en sortira grandi. Alors, fallait-il que cette mauvaise plaisanterie (car c'est bien de cela dont il s'agit) du ministre de l'Intérieur, lors du campus d'été de l'UMP, devienne une affaire d'état dans un enchaînement de maladresses, d'indignation surjouée et de tartufferie? / Jacques Camus, éditorialiste à La République du Centre

Après concertation avec les journalistes présents et après discussion avec l’encadrement des rédactions, les présidents des chaînes parlementaires ont décidé d’un commun accord de ne pas diffuser cette séquence ce jour-là en raison notamment des conditions dans lesquelles elle a été enregistrée, et l’absence de journaux d’information sur nos antennes ce dimanche 6 septembre
/ Gilles Leclerc, président de Public Sénat et Gérard Leclerc, président de LCP-Assemblée nationale


Allez, un conseil, Monsieur Hortefeux: la prochaine fois, avant de parler, congédiez le vidéaste d'un ferme et définitif "Casse-toi, pauv'con!" Votre carrière y gagnera ce que perdra le buzz / Francis Brochet, éditorialiste au Progrès de Lyon

Dans l'affaire Hortefeux, ce sera parole contre parole ou, plus exactement, interprétation contre interprétation / Patrice Chabanet, éditorialiste au Journal de la Haute-Marne.

L'orchestration de l'affaire témoigne d'une stratégie préméditée destinée à reléguer au second plan la décision du président de la République d'instaurer la taxe carbone et son argumentation pour en justifier la pertinence auprès des Français / Hervé Chabaud, éditorialiste à L'Union

3. Le lundi, septembre 14 2009, 13:29 par BiBi

Il ne s'agit pas d'un dérapage mais d'une politique de fond qui suit sa même ligne de conduite, toujours un peu plus profondément, toujours un peu plus loin...
Ce qui chagrine bcp BiBi, c'est qu'il va être plus difficile pour Madame Hortefeux d'aller goûter les joies de Marrakech ( Hôtel Barrière) ou celles de l'Hotel Dorint Palace d'Agadir car dans ces deux villes, il y a plus qu'un arabe...
Qu'elle choisisse comme port d'attache plutôt Saint-Tropez où elle pourra se faire bronzer avec ses amies Carla, Charlotte Rampling....
A bibientôt.

4. Le dimanche, septembre 20 2009, 15:39 par Bluetouff

Raciste pas raciste ? ... Je vous propose de juger sur pièce :
http://bluetouff.com/2009/09/19/ump...

5. Le mardi, juin 8 2010, 16:24 par doriginehumaine

Oui à une UMP 100 % (bon) aryen avec certificat d'aryanité à l'appui!

6. Le samedi, septembre 17 2011, 12:18 par credit loans

Various people in the world receive the personal loans from different banks, just because that's simple and comfortable.

S'abonner au flux RSS