polémiques.info

We're not journalists. We just have internet access.

Tu sais pas.

L’été de tous les OGM sur France Télévisions

riz1.jpgLa propagande pro-OGM ne prend pas de vacances. Dans son édition du 11 août, le journal de 13 h de France 2 vante les mérites d’un collège chinois financé par l’industrie qui offre à 600 élèves une « alimentation enrichie » en vitamine A et fer. Si le sigle « OGM » n’est jamais prononcé par les deux journalistes auteurs du sujet (un vrai exercice de style), la transgenèse est bien utilisée pour modifier le riz ou le soja servi aux élèves. Efficacité réelle et bienfaits alimentaires ? Non prouvés. Étude scientifique qui démontre que ces produits sont sans risques ? Absente. Mais à part ça, selon le reportage, tous les espoirs sont permis, sans aucune contradiction, grâce à «la générosité du privé». Bronzez tranquillement, on s'occupe de vos assiettes.

« 2 milliards de personnes souffrent de carences en vitamines et oligo-éléments dans le monde ». Voilà le seul fait vérifiable du reportage. La faim dans le monde est une problématique majeure dont on ne peut faire l’économie.

MIRACLES

En la matière, méfions-nous des méthodes révolutionnaires. Il n’y a pas de miracles. Ce qui fonctionne, ce sont des politiques internationales capables de mieux redistribuer à l’échelle mondiale les productions actuelles déjà très importantes ; de soutenir des initiatives locales appuyées par des paysans indépendants ; de contrer les velléités spéculatives de certains acteurs des marchés sur des matières de première nécessité comme le blé. Des politiques capables de s’entendre pour éviter toute aggravation du climat, qui entraîne de nombreux déséquilibres alimentaires.

Mais l'industrie OGM dernière a une toute autre idée sur la question. Et cette idée a été largement relayée dans un reportage proposé par France 2 (journal de 13h, édition du 11/09). Nous sommes en Chine, en visite dans une école :

« Ce collège n’est pas une école ordinaire. Les 600 élèves viennent de 25 provinces différentes. Leurs parents sont des migrants qui ont quitté leur campagne pour trouver du travail. Et du coup, ils n’ont pas accès aux écoles publiques de la ville. Le collège, financé par des dons privés, veut leur donner leur chance. Et pas seulement dans les salles de classe. Le cuisinier joue un rôle essentiel en préparant 3 repas quotidien. Et pour que les enfants ne manquent de rien, il a la recette. »

On voit alors un brave cuisinier tout fier de montrer un riz génétiquement modifié, enrichi en Beta-carotène, censé être une source de vitamine A. Même chose avec des sauces et sojas bidouillés, enrichis en fer pour « lutter contre l’anémie ».

CULPABILISEZ !

Vous avez un problème ? L’industrie vous apporte les solutions... payantes et brevetées. Vous êtes contre ? Vous laissez alors les enfants devenir aveugles et mourir. Culpabilisez, espèce de bourreau d’enfant ! Regardez cette jeune fille qui affirme qu’elle peut maintenant se baisser et se relever sans difficulté ! Si cela n’est pas une preuve, vous n’avez pas de cœur !

Pourtant, rien n’est scientifiquement prouvé. Ce raisonnement simpliste a déjà été démonté à de nombreuses reprises. D’un point de vue nutritionnel, rien ne démontre que le riz génétiquement modifié soit un apport efficace de vitamine A, ni à la cuisson, ni à la digestion, ni à l'assimilation.

Pour lutter contre une carence, l’idée selon laquelle il suffit de trafiquer l’alimentation existante sans la diversifier de manière naturelle est juste dangereuse. Elle permet par exemple de s’exonérer de toute réflexion politique, économique et sociale alors que tous les problèmes à la racine découlent de ces domaines.

LES VRAIES QUESTIONS

Pour lutter contre la sous-nutrition, il faudrait d’abord se poser la question de l’exode rural en Chine. Se préoccuper des Mingong, ces anciens paysans abandonnés à la misère la plus totale et contraint à travailler sans aucune protection sociale. Il faudrait se poser la question du système capitaliste et totalitaire chinois qui refuse l’accès à l’éducation aux plus pauvres condamnés à être exploités au nom de la croissance industrielle. Curieusement, c’est dans cette espace où règne la loi de la jungle que batifolent les grandes compagnies créatrices d’OGM.

Or, jamais les OGM ne solutionneront des problèmes politiques, économiques et sociaux. Ni les catastrophes climatiques d'ailleurs. Pour le moment, ils ne font que renforcer des schémas archaïques de mainmise du Nord sur le Sud, condamnant les populations à devenir dépendantes de logiques purement commerciales.

Ce reportage propose l’idée que les OGM sont une formidable innovation. En réalité, ils ne solutionnent rien. N'ont même rien démontré en matière de productivité. De nombreuses associations dénoncent les risques sanitaires que pourrait représenter le riz OGM. De nombreuses voix s'élèvent contre l'utilisation du riz OGM. Et celui-ci déséquilibre le marché mondial. Aucune contradiction au tableau idyllique n’est apportée. Le sigle OGM est d’ailleurs banni : fait-il désormais trop peur ? Voilà un moyen de faire la pub des OGM sans les citer alors que l'opinion publique souhaite simplement que l'on respecte son droit à refuser leur présence dans ses assiettes.

FRANCE 2 AIME BEAUCOUP LES OGM. POURQUOI ?

Comme par hasard, ce reportage est diffusé alors que l'Europe se prononce sur l'autorisation de la commercialisation d'un riz OGM.

France 2 avait déjà fait fort en proposant un documentaire à sens unique, pro-OGM. Dans le journal de 13 h, ce reportage (enregistré depuis combien de temps ?) a été diffusé juste après une actualité sur une nouvelle catastrophe naturelle. Le problème. La solution. L'information, c'est facile comme un coup de com'.

Tenez-vous au courant des informations à propos des OGM ici.

riz2.jpg

Commentaires

1. Le vendredi, mai 7 2010, 17:10 par FrankieWilliams

Nice one

S'abonner au flux RSS