polémiques.info

We're not journalists. We just have internet access.

Tu sais pas.

Pour l'Hadopi et Albanel, c'est Terminator sans Salvation

2009-06-10_204736.jpgLa «riposte graduée», pierre angulaire de la loi Hadopi, censée aider les artistes contre le piratage a été censurée par le Conseil constitutionnel. Et cela, au nom de «la liberté d’expression et de consommation» dont Internet est «une composante», puisqu' «en droit français, c’est la présomption d’innocence qui prime».

La mise à l’écart de la Justice dans la prise de décision d’une coupure de la connexion à des foyers pouvait être dès le départ considérée comme anticonstitutionnelle. Aujourd'hui, la loi Hadopi semble condamnée dans sa forme initiale.

LA RÉPRESSION JUSQU'AU-BOUTISTE

Pourtant, malgré ce camouflet, la ministre s’entête sur la répression et communique déjà sur les premières sanctions. Voilà qui fait penser à la dernière tirade du récent film « Terminator Salvation », ici paraphrasée (et parodiée) : « Qu’est-ce qui fait de nous des internautes ? Ce n’est pas quelque chose qu’on peut réprimer. Cela ne se met pas dans une loi. C’est la force du web humain. La différence entre nous et la censure. Il y a une tempête à l’horizon. Un ère de privation et de coupure de connexion. Nous avons gagné cette bataille, mais la guerre contre l’Hadopi continue de faire rage. Le réseau gouvernemental d’Albanel demeure fort mais nous n’abandonnerons pas jusqu’à ce qu’il soit totalement démissionné. Ici un citoyen internaute. Il n’y a de liberté que ce que nous en faisons. » Plus sérieusement, Marianne2 appelle à la démission de la ministre de la Culture.

La ministre de la culture, Christine Albanel ne semble pas renoncer à la loi dont elle est l’initiatrice principale. Celle-ci déclare « compléter rapidement la loi Création et Internet pour confier au juge le dernier stade la ‘réponse graduée’ ». On se demande là encore comment le droit pourrait apparaître dans une procédure après avoir été ignoré durant son initiation... Albanel devra repasser devant le Parlement. L’occasion de recroiser les ninjas socialistes ? Pour le moment, selon la ministre, « les premiers messages d’avertissement seront adressés dès l’automne aux abonnés à Internet ».

COMBIEN D'ARGENT DÉPENSÉ SANS AIDER LA CRÉATION ?

Si jamais la loi devait être enterrée, soit pour enfin écouter les spécialistes qui ont depuis longtemps démontré le non-sens de l’Hadopi, soit sur ordre de Nicolas Sarkozy pour ne pas se mettre à dos davantage les nombreux citoyens en colère contre cette mesure, la question du coût se poserait alors. Qu’en serait-il des contrats passés avec des entreprises privées chargées de scruter le web ? Quelles ont été les sommes investies dans ce projet inepte ?

Internet est reconnu comme « un droit fondamental ». C’est aussi une victoire pour Patrick Bloche, le député PS de Paris qui s’était engagé contre le projet. Par les temps qui courent, voilà qui est bienvenu pour les socialistes...

Version originale de Terminator 4 (actuellement dans les salles)

Dernière scène

Qu’est-ce qui fait de nous des êtres humains ? Ce n’est pas quelque chose qu’on peut programmer. Cela ne se met pas dans une puce. C’est la force du cœur humain. La différence entre nous et les machines. Il y a une tempête à l’horizon. Une ère de privations et de souffrances se prépare. Nous avons gagné cette bataille, mais la guerre contre les machines continuer de faire rage : le réseau planétaire de Skynet est encore fort mais nous n’abandonnerons pas jusqu’à ce qu’il soit totalement détruit. Ici John Connor. Il n’y a de destins que ce que nous en faisons.

albanelator.jpg

S'abonner au flux RSS