polémiques.info

Tu sais pas.

POLITIQUE

Fil des billets

Attribution de l'Euro 2016 : un coup de promo-politique joué d'avance pour Sarkozy

Les sportifs, il ne faut jamais les laisser parler. Vous vous demandiez pourquoi Marc Planus avait été retenu en équipe de France de foot ? Sans automatisme avec ses nouveaux partenaires, la présence de ce joueur talentueux en club pouvait étonner en sélection. On a enfin la réponse : lors d'un banal point presse, le défenseur devait se charger de tacler à lui tout seul Nicolas Sarkozy, Michel Platini et tout le comité d'organisation de la Coupe d'Europe 2016 en révélant que le choix de la France comme pays hôte était connu avant la réunion du jury décisionnel de l'UEFA (Union of European Football Associations). Coup de communication joué d'avance pour Nicolas Sarkozy, coût à fonds perdus pour les collectivités locales : qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour quelques points dans les sondages...

Lire la suite...

« Le Point » victime de la Lepénisation des écrits

Le Point a récemment consacré sa couverture à Marine Le Pen (édition du 29/04). Pour justifier cette Une, pas moins de neufs pages présentent la « vraie » Marine, avec des photos dignes de Gala (Marine-joli-bébé, Marine-jeune-qui-danse, Marine-étudiante-modèle, Marine-glamour, Marine-mère-attentionnée) et un article pour le moins avantageux pour la vice-présidente du Front National. La « dédiabolisation » est en marche... pour anticiper une prochaine entrée au gouvernement ?

Lire la suite...

Lefebvre vend la mèche pour allumer les banlieues

« Si on a tous ces phénomènes à Tremblay, c'est bien parce que l'on s'attaque au problème de l'économie souterraine. » Sur le plateau du 13h de France 2 (2/5), Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP, a révélé la tactique politique que Nicolas Sarkozy va dérouler jusqu'à l'élection présidentielle de 2012. Si vous aviez encore un doute, vous voilà hautement sécurisés par cette petite phrase lourde de sens.

Lire la suite...

Discours copié-collé : rien de nouveau sous Sarkozy

2009-10-30_012051.jpgMardi 27 octobre, Nicolas Sarkozy a prononcé un discours adressé aux agriculteurs avec au programme la terre et l'identité nationale. Jeudi 19 février, Nicolas Sarkozy a prononcé un discours aux agriculteurs avec au programme la terre et l'identité nationale. Vous avez l'impression de lire la même phrase ? Voilà qui ne dérange pas le président de la République : huit mois après une première utilisation, ce dernier a recyclé le même discours pour servir un objectif électoral. Une attitude d'un incroyable dédain.

Lire la suite...

Moscovici imagine un complot médiatique de la diversion

2009-10-27_214200.jpgÉric Besson et Pierre Moscovici étaient invités sur le plateau de Mots Croisés (France 2, 27/10). Thème annoncé : «Sarkozy, turbulences à mi-mandat». Voilà qui aurait dû permettre au député PS d'aborder les sujets économiques et sociaux sur lesquels le gouvernement peine à agir. Il n'en sera rien. Immigration et identité nationale ont vampirisé le débat. En s'excusant «d'être un peu complotiste», Moscovici s'est demandé en fin d'émission si le choix des sujets ne constituait pas une «forme de diversion». Mais qui l'empêchait de passer outre ? Personne !

Lire la suite...

Népotisme à l'EPAD : Jean Sarkozy se contentera d'être administrateur

jean_sarkozy_sans_papa.jpgJean Sarkozy a renoncé à la présidence de l'EPAD au 20 heures de France 2 (22/10). Il se contentera du poste d'administrateur de l'établissement public chargé de l'aménagement de la Défense. Un poste il est vrai plus en correspondance avec son mandat d'élu dans les Hauts-de-Seine. Mais qui ne change pas grand chose au problème : l'étudiant sans Licence attendra paisiblement une prochaine opportunité tout en continuant sa carrière politique basée sur son nom. Bref, le népotisme en France a encore de beaux jours devant lui. Pas étonnant pour une société qui ressemble de plus en plus à celle de l'Ancien Régime.

Lire la suite...

Copé veut la jouer à la Chirac

Jean-François Copé est déjà en campagne électorale pour 2017. Interviewé par Le Monde, le président du groupe UMP à l'assemblée nationale répète ses gammes en vue de la présidentielle. Regard professoral sur l'actualité, appel à la refondation idéologique de la droite, ton fédérateur pour libérer-les-énergies-de-la-modernité-et-de-la-diversité-qui-font-la-force-de-la-France. Bref, du Chirac dans le texte, millésime 1995. Tout en finesse, l'homme chatouille Sarkozy : il ne partage pas sa lecture historique de l'année 1793. Révolutionnaire.

Lire la suite...

- page 2 de 9 -

S'abonner au flux RSS