polémiques.info

Tu sais pas.

INTERNATIONAL

Fil des billets

Amnesty International : la campagne de communication abandonnée fait polémique

Amnesty International souhaitait illustrer les nombreuses problématiques chinoises vis à vis de la liberté d'expression et du respect des droits de l'homme. Commandée auprès de l'agence TBWA (et offerte par celle-ci), la campagne a finalement été abandonnée à la demande de l'ONG. La raison ? Une communication jugée déraisonnablement violente. Il est vrai que l'émotion ne remplace jamais le débat politique. Surtout lorsqu'il s'agit d'en finir avec une situation insoutenable (la Chine voit toujours se multiplier des exécutions de dissidents au régime en place). Pour autant, quelles autres solutions apporter ? Comment sensibiliser les opinions publiques internationales avec justesse ? Les liens économiques entraînent de plus en plus de réticences parmi les Occidentaux à critiquer ouvertement les agissements la dictature chinoise. Certains acteurs directement concernés, en commerce avec la Chine, condamnent toute remise en cause en argumentant que l'opinion publique chinoise réagira mal à ce genre d'initiatives. Contre-sens incroyable ou mauvaise foi avérée : c'est évidemment oublier que là-bas, il n'y a pas d'opinion publique libre.

Lire la suite...

Libération d'Ingrid Betancourt : la polémique

250px-Flag_of_the_FARC-EP_svg.pngPolémiques.info utilisait le conditionnel : "la libération d'Ingrid Betancourt ne devrait pas entraîner de polémique"… Quelques heures après sa libération, la version officielle de l'opération menée par l'armée colombienne est déjà critiquée. C'était à prévoir. Ce type d'événement entraîne bon nombre de tractations en coulisses, souvent financières. Dans le cas présent, la multiplicité des forces en présence (le président colombien Uribe et les Etats-Unis, la diplomatie française et Sarkozy, Chavez...) offre un cas de figure encore plus complexe. Chaque différente partie voulait obtenir une issue heureuse à la prise d'otages, avec le bénéfice médiatique qui en découle. Uribe semble avoir eu le dernier mot en parvenant à la reddition du groupe des FARC qui tenait prisonnier Betancourt. Loin de s'être jouée sur un coup de force, l'intervention tient davantage à l'aboutissement d'une négociation classique. Si le courage des otages dans cette épreuve abominable n'est nullement remis en cause, il reste nécessaire d'analyser les faits afin d'éviter de tomber dans le piège d'un storytelling dicté par l'Etat colombien.

Lire la suite...

Ingrid Betancourt libérée

Une fois n'est pas coutume, voici un sujet qui ne devrait pas faire polémique. Qui est une joie extraordinaire. Qui est une lumière pour toute une famille. Ingrid Betancourt a été libérée grâce à une opération menée par l'armée colombienne. Plusieurs autres otages séquestrés par les FARC ont aussi été libérés durant cette intervention. Ingrid Betancourt était captive depuis 6 ans. Son témoignage sur cette terrible expérience, si elle souhaite le livrer, sera sans aucun doute d'une rare intensité : une immense preuve de courage.

Actualisation : Quelques heures seulement après sa libération, Ingrid Betancourt a pris le temps de réaliser une incroyable conférence de presse durant laquelle elle a démontré un charisme peu commun. Livrant une longue description de sa séquestration, précise et fluide, avec un talent d'oratrice impressionnant. L'ex-otage n'a rien oublié de la situation politique, présentant les éléments avec justesse d'analyse, équilibre et sérénité. Une apparition roborative et certainement rassurante pour ses proches en France.

Angela Merkel

breve logoEn déplacement à Aix-la-Chapelle (Allemagne) pour une rencontre européenne, le président de la République a donné du « Monsieur Merkel » en s’adressant lors d’un discours officiel au compagnon de Madame Merkel. Hélas, Angela Merkel a hérité son nom… de son ancien mari. On croyait pourtant M. Sarkozy très compétent dans le domaine.

American Way of Banlieue

Depuis 1990, les Etats-Unis mènent sur le territoire français un programme dit « d’influence » en soutenant divers projets au cœur des banlieues. Par exemple, en finançant des concours de peinture de façades d'immeubles ou en invitant de jeunes français en Amérique tous frais payés... Ces manœuvres se sont multipliées depuis les attentats du 11 septembre, avec un but à peine dissimulé pour les autorités américaines : entretenir des contacts pour mieux comprendre sur le terrain comment une personne peut se radicaliser en religion.

Lire la suite...

page 2 de 2 -

S'abonner au flux RSS